logo irtg
 Version française  |  Search  |  Imprint  |  Contact   |

Séminaire ANT 6100, Politique et musique

Semestre d’automne 2015
 
La politique a toujours été l’un des objets privilégiés de l’anthropologie : pouvoir, résistance, stratégies sociales ; autant d’objets à la fois classiques et contemporains dont l’anthropologie, et l’ethnographie en particulier, tentent de saisir la complexité. L’expérience humaine, toutefois, ne saurait être purement politique : elle est traversée de passions telles qu’elles transforment la société. C’est la nécessité d’ouvrir une réflexion à partir de ce point de tensions, de cet espace où passions et politique s’entrelacent, qui s’est imposée, d’abord timidement, par la reconnaissance, au sein du département d’anthropologie et de l’IRTG, d’un intérêt partagé non seulement pour la politique, mais aussi pour la musique, puis ouvertement par le lancement du cycle de conférences Politique et Musique, à l’hiver 2015. Le succès des conférences de Thomas Voigt (Tauber, Lehar and the Talkies – Rise and Fall of the Berlin Dream Factory) et de François Girard (François Girard raconte son Parsifal) confirma la possibilité d’une réflexion transdisciplinaire sur cet espace de passions à l’intérieur duquel politique et musique se rejoignent, et mena finalement à la création de ce nouveau séminaire thématique, Politique et musique.

Le séminaire ouvre ainsi un espace non seulement de discussion et d’interdisciplinarité, mais surtout d’exploration et de déplacement. Déplacement de la question politique, mais aussi effort de la part des artistes et experts, musicologues, historiens et anthropologues, de quitter leur point d’attache pour analyser, dans une perspective nouvelle, un objet différent et élaborer leur compréhension des liens entre politique et musique. Cette réflexion, nécessairement ouverte à toutes les périodes et à tous les genres musicaux, portera sur des œuvres aussi variées que le jazz et l’opéra, la musique du Sud d’Italie et celle du Caucase, et interrogera à travers elles toutes les facettes de la politique, de la controverse au nationalisme, du silence à la création, du corps à l’idéologie.

De Marie Chouinard (chorégraphe et fondatrice de la Compagnie Marie Chouinard dont la conférence Respirer: une subversion et une stratégie fera écho à son expérience de création, son attention à la musique et sa réflexion sur le corps et l’espace) à Jean-Jacques Nattiez (professeur en musicologie à l’Université de Montréal, ethnomusicologue, sémiologue et auteur, qui reviendra en dialogue avec maitre Julius Grey sur son ouvrage Wagner Antisémite) et encore par Alessandro Duranti (doyen de la Faculté des Sciences Sociales de UCLA, anthropologue linguistique dont la conférence explorera la controverse Jazz : What is Jazz? : contre-culture, musique d’élite, ou "elevator music"), Marc Abélès (directeur d’études à l’EHESS, spécialiste en anthropologie des institutions, qui mettra en dialogue Thomas Mann, Theodor Adorno et la musique du début du 20e siècle), Carlotta Sorba (professeur titulaire en histoire contemporaine à l’Université de Padova, qui analysera le nationalisme italien du Risorgimento, au 19e siècle, à partir des opéras Ernani et Masnadieri de Verdi), Kevin Tuite (professeur titulaire en anthropologie à l’Université de Montréal et ethnolinguiste, qui parlera du chant liturgique des prêtres païens au Caucase central) et Flavia Gervasi (professeur adjointe en sociomusicologie à l’Université de Montréal, spécialiste des musiques populaires et des politiques socioculturelles, qui présentera son ethnographie de Notte della Taranta et son analyse du lien entre les luttes sociales et politiques et la tradition musicale de la Taranta).

Le séminaire dirigé par Mariella Pandolfi (anthropologue, professeur titulaire au département d’anthropologie et spécialiste des passions politiques), dans le cadre du groupe de recherche IRTG-diversité – sous la direction de Laurence McFalls (professeur titulaire de science politique à l’Université de Montréal) – explorera les points de rencontre entre les nationalismes antagonistes (Wagner et Verdi) ainsi que le corps, les passions, la musique et la politique, et demandera à chacun, artistes et experts provenant de nombreuses disciplines, qu’ils repensent leur façon de concevoir la musique ou la politique, la musique et la politique, pour les comprendre ensemble.

Responsable : Mariella Pandolfi
Avec la collaboration de Laurence McFalls

Le lundi de 13h à 16h
Les séances du séminaire se donneront au :
Pavillon 3744, Jean-Brillant
CCEAE, Salle Lothar-Baier, 525-6
Ou au :
Carrefour des arts et des sciences
Pavillon Lionel-Groulx, Salle C-1017-2

 
 
 
 
Logo Universität Trier Logo Université Montréal Logo Universität des Saarlandes