Universität Trier
logo irtg
 Version française  |  Search  |  Imprint  |  Contact   |

Le chant liturgique des prêtres païens au Caucase central : iconicité, intertextualité et agonisme

Une conférence de Kevin Tuite le 9 novembre
 
RAPPORT

Dans un déplacement radical des problématiques abordées par la série Politique et Musique, la conférence « Le chant liturgique des prêtres païens au Caucase central : iconicité, intertextualité et agonisme », donnée par l’ethnolinguiste Kevin Tuite, présente un espace performatif singulier dans lequel politique, religion et musique sont indissociables. Tuite s’intéresse à la performativité des chants liturgiques de la province du Khevsureti (Géorgie), qu’il replace dans un contexte politique et social complexe. L’histoire du Khevsureti révèle une dynamique d’influence et d’indépendance par rapport aux systèmes politiques et religieux dominants. Le féodalisme, l’Union soviétique, et l’Église orthodoxe ont certes influencé les chants liturgiques du Khevsureti, mais ceux-ci n’en ont pas pour autant perdu leur spécificité. L’idéologie théopolitique et le système religieux du Khevsureti, par exemple, sont caractérisés par une professionnalisation des fonctions religieuses révélant une hiérarchisation d’inspiration féodale qui ne s’est pas implantée dans l’univers socio-politique mais a plutôt été transposée sur le plan religieux. La vocation des prêtres, d’autre part, révèle un agonisme (positif, par la reconnaissance de valeurs partagées et la démonstration compétitive de connaissances et de capacités, et négatif, par l’exercice d’un contrôle sur soi face à la douleur et aux désirs) caractéristique de la culture Khevsure. C’est par sa résistance exceptionnelle à son propre destin et à l’appel d’une divinité que le prêtre accède à la vocation que lui promettait son lignage paternel et se découvre une connaissance des chants liturgiques quasi inexplicable. Ces derniers deviennent un acte socialement situé, qui se différencie de la parole normale autant par ses caractéristiques musicales que poétiques. Le texte, la structure musicale et la ligne mélodique des chants liturgiques étant partagés par tous les prêtres malgré l’absence d’un enseignement formel, Tuite soulève la question d’une mémoire et d’un apprentissage passif inscrits dans les structures sociales et politiques de la région. Musique et politique, dans ce contexte singulier et fascinant, sont inextricablement liés.

ANNONCE

La série Politique et Musique, organisée par Mariella Pandolfi et le Groupe international de formation à la recherche (IRTG) Diversity, se poursuivra le lundi 9 novembre prochain à la Salle Lothar-Baier de l’Université de Montréal avec la conférence « Le chant liturgique des prêtres païens au Caucase central : iconicité, intertextualité et agonisme », qui sera présentée par Kevin Tuite, ethnolinguiste, professeur au département d’anthropologie de l’Université de Montréal et spécialiste du Caucase.

Quand : Le 9 novembre 2015, de 13h à 16h

Lieu : Salle Lothar-Baier 525-6
Pavillon 3744 Jean-Brillant
Métro Côte des Neiges / Métro Laurier, autobus 51 ouest

Réservations : virginie.laliberte.b@gmail.com

Entrée gratuite !

 
 
 
 
Logo Universität Trier Logo Université Montréal Logo Universität des Saarlandes