logo irtg
 English Version   |  Chercher  |  Imprint  |  Nous joindre  |

Domaines de recherche

L’IRTG examine la diversité et la médiation de la différence en Amérique du Nord et en Europe depuis le 18e siècle à travers trois modes prioritaires d’action sociale : la politique, les pratiques et les récits de la diversité. Empiriquement, ces modes sont bien sûr inséparables. Nous optons néanmoins pour une distinction analytique de ceux-ci afin d’explorer le caractère conflictuel, quotidien et communicatif de la médiation (de la différence). De telles dynamiques sont ainsi examinées en tant qu’interaction sociale complexe, produisant des localités distinctes qui se chevauchent, tout comme des espaces transculturels.  
 

Politics of Diversity



La politique renvoie à des interactions sociales conflictuelles. De manière abrupte ou graduelle, celles-ci mènent à l’établissement de la prééminence de normes spécifiques au détriment de certaines autres, à la mise en œuvre de processus d’inclusion et d’exclusion définissant les majorités et les minorités et à l’institution des droits et de leur distribution. Le domaine de recherche « Politique de la diversité » est ainsi consacré aux événements déterminants et aux processus conflictuels d’appropriation spatiale à travers des exemples en provenance des groupes d’immigrants ou des catégories sociales marginalisées (ex. les Premières Nations au Canada). Les questions suivantes seront approfondies :

  • Comment, quand et à travers qui certains marqueurs de différence, historiquement constitués – ethnolinguistique, culturel, religieux et/ou genré –, sont-ils mobilisés sur le plan politique dans divers contextes spatiaux ?
  • Comment des valeurs et identités mobilisées favorisent et habilitent des actions déclenchant des processus de subjectivation qui transforment les minorités ethniques, les migrants ou autres acteurs marginalisés en sujets ou objets politiques ?
  • Comment des mémoires historiques particulières et les politiques de la mémoire contribuent à des processus de différentiation sociale et spatiale ainsi qu’à leur consolidation ?

Practices of Diversity



Alors que la politique renvoie aux interactions qui reconfigurent les espaces de la diversité, davantage visibles dans un contexte de rupture ou de crise, les pratiques décrivent des interactions qui reproduisent généralement ces configurations dans un continuum. En examinant les interactions quotidiennes, ce domaine de recherche vise à identifier comment la diversité en vient à s’inscrire dans les esprits et les corps des agents sociaux, ainsi que dans la topographie même du milieu social. Ce domaine de recherche s’attardera aux pratiques de la diversité en cherchant à mettre en évidence les processus d’appropriation des espaces sociaux et les manifestations quotidiennes de formes de violence symbolique en abordant les questions suivantes :

  • De quelles manières les communautés immigrantes ou sociétés « hôtes », à travers leurs porte-paroles respectifs, s’approprient-ils des espaces spécifiques de la diversité, soient-ils physiques ou symboliques ?
  • Jusqu’à quel point la stylisation de l’altérité nourrit l’affirmation de la différence, de l’exclusion et de la vulnérabilité : d’une part, dans le contexte d’interactions et dialogues interculturels et, d’autre part, dans l’attribution d’un sens culturel à certains espaces ?
  • Comment sont institutionnalisées et représentées les pratiques quotidiennes d’exclusion et d’inclusion, de médiatisation et de traduction ?



Narratives of Diversity



Bien qu’ils informent et découlent de la politique et des pratiques, les récits renvoient à un mode de communication et d’action sociale qui produit et reproduit, altère, déconstruit ou radicalise le répertoire sémantique et le savoir d’une communauté. L’IRTG propose ainsi d’interroger comment la diversité devient un objet pour divers médias (sa mise à l’agenda), comment elle est décrite (son cadrage) et sur quels motifs discursifs et idéologiques le savoir sur la diversité prend forme et se construit par le biais d’intermédiaires. Nous explorons comment divers récits et mises en récit forgent certaines configurations sociales et mènent à des localisations transnationales. Comment, en d’autres termes, des formes de récits établissent des formes de solidarité et d’identité qui permettent et représentent des relations sociales, culturelles, économiques et politiques. Les questions suivantes permettront de structurer la portée de la recherche :

  • Quand, comment et à travers qui les espaces multiculturels et de diversité sont-ils problématisés ?
  • En quels termes spatio-temporels les espaces multiculturels et de diversité sont-ils articulés ?
  • Comment les formes, stratégies et codes de représentation, et la réflexivité, se sédimentent-ils de manière à ce que se perpétuent les pratiques de la diversité et la promotion de la transculturation ?

 
 
Logo Universität Trier Logo Université Montréal Logo Universität des Saarlandes