Universität Trier
logo irtg
 Version française  |  Search  |  Imprint  |  Contact   |

Stephanie Gravel, PhD

Stephanie Gravel, PhD
 

Dissertation

L’impartialité des enseignants du programme Éthique et culture religieuse (Québec, 2008) et la diversité au Québec.
La mise en pratique de l’impartialité professionnelle d’enseignants du secondaire et ses défis pédagogiques liés à la diversité.


(Supervisors: Solange Lefebvre, Montréal / Roseline Garon, Montréal)

La mise en place du programme québécois non confessionnel Éthique et culture religieuse (2008) dont les finalités veulent respecter la diversité religieuse et culturelle présente dans le milieu scolaire québécois ainsi que la liberté de conscience et de religion (article 2, Chartes québécoises et canadiennes, 2005; article 18, Charte des déclarations universelles des droits de l’homme de l’ONU) a culminé dans des poursuites judiciaires. Fait intéressant : les détracteurs du programme, comme ses défenseurs, invoquent les principes de la diversité, de la liberté de religion, de la neutralité du cours et de l’impartialité de l’enseignement pour justifier leur position, mais en y conférant un sens différent (Maclure, 2008). L’objectif général de recherche est d’analyser les rapports entre la diversité culturelle et religieuse dans le milieu scolaire québécois et l’exigence d’impartialité des enseignants du secondaire telle que définie dans le programme non confessionnel québécois Éthique et culture religieuse. Ainsi, nous espérons répondre aux questions suivantes : quels sont les caractéristiques, facteurs et critères de l’impartialité des enseignants d’un cours non confessionnel des religions visant la promotion de la diversité scolaire ? Comment se met-elle en pratique dans le contexte de diversité du programme Éthique et culture religieuse au secondaire (Québec, 2008)? Comment les enseignants, à la fois observés en classe et interrogés par le biais d’entrevues, négocient-ils et problématisent-ils la différence? Afin d’analyser cette question, nous ferons appel à deux types de données : une analyse de documents gouvernementaux, d’avis et de jugements relatifs au programme ÉCR et une étude de cas multiples.
En premier lieu, nous ferons une sélection d’auteurs réfléchissant sur la posture professionnelle exigée dans le cadre d’un enseignement non confessionnel de la religion et provenant de divers contextes nationaux. En deuxième lieu, nous procéderons d’abord à une analyse documentaire de la notion de diversité, de neutralité et d’impartialité présente dans les documents suivants : le programme Éthique et culture religieuse (2008), le rapport du groupe de travail sur la place de la religion à l'école Laïcité et religions (1999), 2 avis à la ministre de l’Éducation émis par le comité sur les affaires religieuses ( 2006 et 2007) ainsi que les deux jugements de la Cour supérieure du Québec relative aux demandes d’exemption du programme ECR ( 2009 et 2010). Dans un troisième temps, nous réaliserons une analyse empirique qualitative (Van der Maren, 1996) dont le but est d’étudier la mise en pratique de l’impartialité de 10 à 12 cas « typiques » ou « exemplaires » d’enseignants d’Éthique et culture religieuse du secondaire à partir d’observations non participantes en classe et d’entrevues semi-directives auprès d’enseignants, et ce, dans des milieux socioculturels différents provenant d'écoles privées confessionnelles ou publiques non confessionnelles du Québec. Ces écoles, provenant de Montréal et de l'extérieur du grand Montréal, seront sélectionnées dans le but de représenter la diversité culturelle et religieuse présente au Québec. Nos analyses se feront selon une approche inductive (Glaser et Strauss, 1967) qui nous permettra de cerner les liens existants entre l’analyse théorique réalisée en première instance et les données recueillies en deuxième instance. Notre hypothèse est qu’une impartialité comprise dans le sens d’une totale « absence d’influence » sur les élèves est impossible ; et que certaines pratiques d’ « impartialité », telle celle proposée dans le programme ÉCR comme un silence verbal des convictions de l’enseignant, ne suffisent pas à assurer cette impartialité et à intégrer la diversité scolaire dans l’enseignement.
 
 
Logo Universität Trier Logo Université Montréal Logo Universität des Saarlandes