logo irtg
 Version française  |  Search  |  Imprint  |  Contact   |

Alice Lefilleul, PhD

Alice Lefilleul, PhD
 

Dissertation

Animismes. De l'Afrique aux Premières Nations, penser la décolonisation avec les écrivains.

(Supervisors: Simon Harel, Montréal / Xavier Garnier, Université Paris III / Hans‐Jürgen Lüsebrink, Saarbrücken; co‐tutelle)

L'objectif de ce travail doctoral est de construire une étude comparée entre des romans issus d'un corpus contemporain et francophone varié : littérature africaine, littérature québécoise et littérature autochtone du Québec. À travers les ouvrages de Léonora Miano, Abdourahman Ali Waberi, Sylvain Trudel, et Naomi Fontaine, il s'agira mener une réflexion hors du cadre de la francophonie. En effet, alors que les différentes recherches menées ces dix dernières années ont démontré qu’il était difficile de s’entendre sur la francophonie comme un espace culturel homogène, les écrivains eux-mêmes rejettent cette étiquette et refusent de se faire enfermer dans un ensemble dont ils n'ont pas défini les limites.

Nous sommes donc forcés de repenser le rapport de ces littératures entre elles, au-delà d’une francophonie caduque et en marge de laquelle se déploient les récits contemporains. Ainsi, plutôt que de travailler dans le cadre de l’institution (ce qui reviendrait à adopter un discours critique du rapport à la francophonie), il faudra s’ancrer dans le texte lui-même, étudier les postures des écrivains face à cet ensemble: leurs processus d’objectivation et d’auto-définition, ainsi que les représentations en jeu dans leurs récits.

Pour renouveler mon approche je m'appuierai sur la notion de branchement, formulée par l’anthropologue Jean-Loup Amselle dans son ouvrage du même nom. Adoptant la métaphore électrique, il met en place une théorie de la dérivation de signifiés particularistes par rapport à un réseau de signifiants planétaires. Il ajoute à ceci l’idée de triangulation, c’est-à-dire de recours à un élément tiers pour fonder sa propre identité. Ces concepts me permettront donc de « brancher » entre elles les littératures africaine, québécoise et amérindienne, au-delà d’une relation atavique.
 
 
Logo Universität Trier Logo Université Montréal Logo Universität des Saarlandes